• "Les Ruines du ciel" C.Bobin

     

    Les "Ruines du ciel" de Christian BOBIN


     "Les Ruines du ciel" C.Bobin

    L'auteur :

    Christian BOBIN est un écrivain français contemporain, auteur de "fragments", des textes en prose poétiques. Il a connu le succés à partir de 1991 avec Une petite robe de fête.

    L'histoire :

    Les livres de Christian BOBIN n’ont pas d’histoire. Il préfère la contemplation à l’action, aussi choisit-il un fil conducteur, ici la destruction de Port Royal par Louis XIV, puis, serpente-t-il sur des sentiers vagabonds semés d’aphorismes, de réflexions, de fragments.
     

    «Qu’est-ce que Port-Royal ?» explique-t-il, «C’est une poignée d’hommes et de femmes qui ne se laissent pas éblouir par le roi soleil, qui préfèrent la course des nuages à celle des honneurs. Ils pensent qu’il y a autre chose dans la vie que l’argent, la gloire ou la puissance. Ils parient sur cette autre chose»

     


         Le Christ est puissant non parce que la grande Eglise de Rome s'est installée et "nous parle" de Lui. Il n'est pas puissant parce que des siècles de peintures ont illuminés son Visage et nous ont éblouis avec quelques morceaux d'or et de lumiére.

         Il est puissant parce qu'il a connu la perte (le don) total. Il est puissant parce qu'il a été trahi. Il est puissant parce qu'il a été radicalement et miraculeusement faible, sans recours, parce qu'a un moment donné il s'est retouvé sans fréres, sans famille, sans plus rien avec la mort ignominieuse, humiliante, qui lui été reservé. Le Christ triomphe par son "abaissement" (Kénose). C'est un triomphe aimant, il triomphe en nos coeurs. Et c'est aprés tout le seul lieu où la Gloire est vraie,le seul lieu où les choses peuvent être dites : "triomphantes" sans porter ombrage à personne dans le coeur où se trouve leGolgotha et le Sépulcre de la Résurrection. C'est dans ce tout petit espace immatériel du coeur -que se passe tout l'Evangile, que se passe toute la Vie, et que se livrent les plus ardentes batailles et qu'elles se gagnent -alors même que le coeur s'affole et parfois cesse de battre. Chritian BOBIN —